COACHING SCOLAIRE • PARCOURSUP • MON MASTER • BILAN ORIENTATION

5 conseils pour réussir en CPGE (Classe Préparatoire)

cpge

Les classes préparatoires aux grandes écoles préparent, en 2 ans, les étudiants aux concours d’entrée dans les grandes écoles et les écoles d’ingénieurs. Ces classes, situées dans les lycées, sont accessibles avec un baccalauréat ou un niveau équivalent, après acceptation du dossier par le chef d’établissement.

Réussir en CPGE demande de l’organisation, de l’ambition, d’optimiser son temps et surtout de savoir gérer son énergie physique et mentale sur une longue période. Le travail en CPGE sur deux ans est plus un marathon qu’une course de 100m. Donc, la clé de la réussite tient dans la discipline quotidienne et les routines de travail que vous allez mettre en place.

1. Faire le point – en toute honnêteté – sur ses compétences et capacités.

Rigueur, ouverture intellectuelle, capacités de travail et d’organisation, planification, aptitude à des raisonnements rigoureux… ce sont les principales compétences attendues en classe préparatoire aux grandes écoles.

Pour les cultiver, apprenez à vous connaître : êtes-vous plus performant.e tôt le matin ? Tard le soir ? Votre mémoire est-elle auditive, visuelle ? Une habitude à prendre : relire quotidiennement les cours de la journée.

Disposer d’une bonne capacité de mémoire et d’abstraction, d’une aisance avérée en calcul, de rigueur dans le raisonnement et la rédaction.

Voici un exemple des attendus que l’on retrouve dans les fiches de formation CPGE MPSI sur Parcoursup

  • Maîtriser parfaitement le programme du cycle terminal et disposer d’une solide culture générale.
  • Etre capable d’un travail soutenu et d’une persévérance dans l’effort.
  • Désirer vivre la prépa dans un esprit d’équipe et de solidarité.
  • Orienter son engagement vers la réussite personnelle et le service des autres.

2. Bien s’entourer et recourir à un coach scolaire si besoin.

Ne restez pas seul.e. Certains lycées proposent du mentorat ou du coaching, notamment pour les élèves boursiers. Ce mentor ou tuteur est chargé de soutenir les étudiants tout au long du parcours.

Privilégiez le travail en équipe, l’émulation étant souvent source de réussite, surtout en période de révision.

À un moment ou à un autre de votre parcours en CPGE, vous aurez probablement besoin d’aide, qu’il s’agisse de difficultés dans une relation personnelle, de l’échec d’un cours, d’un incident lors de travaux en groupe ou d’une maladie.  L’encadrement au Lycée est un environnement compatissant et collégial, et il offre de nombreuses ressources merveilleuses pour vous aider lorsque vous rencontrez des difficultés.

N’hésitez pas à demander de l’aide lorsque vous en avez besoin – visitez les services de santé lorsque vous êtes malade, ou parlez à votre référent pédagogique ou professeur principal si vous rencontrez des difficultés avec votre programme.

3. Gérer son temps et ses priorités dans la durée.

Ce conseil semble évident, mais vous seriez surpris de voir combien d’étudiants (et de professeurs !) n’ont pas un bon système pour gérer leur temps.  Dans l’enseignement supérieur, il s’agit d’optimiser son temps : se rendre aux cours, gérer les courriels, les devoirs, les travaux en équipe, planifier les galops d’essai, et concilier une vie sociale ou parfois un emploi à temps partiel.

Il est difficile de gérer toutes ces tâches. Pour vous aider, mettez au point un système clair et simple de « calendrier + tâches ».  Dans la rubrique calendrier, incluez vos horaires de cours, les dates et échéances importantes, et surtout, REGARDEZ le calendrier régulièrement !

Personnellement, je préfère utiliser un calendrier en ligne qui se synchronise avec mon téléphone – mais certaines personnes préfèrent le calendrier papier à l’ancienne.  Pour les tâches, incluez des tâches à court terme (avec des échéances – en les croisant avec votre calendrier) et des tâches à long terme, afin de vous rappeler les échéances.  Un bon système pour votre agenda et vos tâches vous facilitera grandement la vie.

De plus, l’utilisation efficace d’un agenda et d’une liste de tâches vous aidera à affiner vos compétences en matière de gestion du temps, et ces compétences sont vraiment essentielles pour réussir dans une grande école (et demain pour votre carrière).

Il faut aussi vous assurer des conditions optimales pour réussir : privilégiez lorsque c’est possible un hébergement sur place (internat, studio, foyer) car le temps passé dans les transports en commun peut se révéler épuisant.  

Dégagez-vous un temps d’activité physique pour “évacuer” toute charge émotionnelle et rester en forme.

4. S’inscrire à l’Université…en cas de réorientation.

Les élèves inscrits en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) sont également des étudiants… à l’Université ! La double inscription en CPGE et dans une université est obligatoire. Grâce à ces accords entre les deux établissements, vous pouvez demander à intégrer un cursus en université au cours de la 1re année ou en début de 2e année.

D’autres voies sont possibles : BTS, BUT, voire des écoles spécialisées (commerce, ingénieurs, etc.), d’autant plus que certaines proposent des rentrées décalées en janvier ou février en cas de problème d’orientation.

5. Instaurez des routines pour mieux gérer votre stress.

Ce point est étroitement lié aux idées précédentes, mais il est important de le garder à l’esprit en tant qu’élément distinct.  Les devoirs en CPGE ont tendance à vous surprendre – les dates limites semblent si éloignées, jusqu’à ce que vous réalisiez qu’il y a trois rapports écrits à rendre sur une période de deux semaines !

Essayez d’instaurer certaines habitudes dans votre vie afin de revoir le contenu peu après chaque cours et/ou de passer un peu de temps chaque matin (ou soir) à préparer votre journée et à garder un œil sur la semaine à venir.

Faites de votre mieux pour rester au top de la matière : d’après mon expérience, si les étudiants commencent à prendre un peu de retard, cela se transforme rapidement en spirale au fil des semaines, et le niveau de stress augmente lorsque vous essayez de bachoter pour un devoir ou un examen final.

Pour vous y retrouver avec les acronymes des CPGE :

S’agissant des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles, les sigles utilisés dans les tableaux ci-après doivent être lus ainsi qu’il suit :

– MPSI : mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur ;

– MP2I : mathématiques, physique, ingénierie et informatique ;

– PCSI : physique, chimie et sciences de l’ingénieur ;

– PTSI : physique, technologie et sciences de l’ingénieur ;

– MP : mathématiques et physique ;

– PC : physique et chimie ;

– PSI : physique et sciences de l’ingénieur ;

– PT : physique et technologie ;

– BCPST : biologie, chimie, physique et sciences de la Terre ;

– TSI : technologie et sciences industrielles ;

– TPC : technologie, physique et chimie ;

– TB : technologie et biologie ;

– ATS : classe préparatoire d’adaptation de techniciens supérieurs.

Pour un coaching individuel et sur-mesure sur les CPGE Parcoursup

Si vous souhaitez être accompagné(e) sur l’admission CPGE Parcoursup 2022 pour optimiser vos chances d’obtenir l’école de vos rêves, vous pouvez consulter nos services de coaching à la page suivante : https://coachingsup-academy.fr/coaching-scolaire/

Et réserver un rendez-vous découverte de nos services : https://calendly.com/thierryphitoussi/15min?month=2021-12 et de notre accompagnement des élèves et des familles.

Pour nous joindre et découvrir nos programmes de coaching pour élèves et étudiants :  0 977 216 900 (lundi au vendredi de 9h à 19h, appel gratuit, France entière) pour un appel découverte de nos services ou par mail : info@coachingsup.fr.

Retrouvez toutes les formations CPGE sur : www.parcoursup.fr

et sur Onisep : Les études en classes préparatoires – Onisep

cpge
Réussir en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE).
Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accès illimité au matériel pédagogique pour les abonnés